Psychothérapie

Prendre la décision de démarrer une psychothérapie n’est pas facile. Cela demande souvent du courage ; bien trop souvent le regard de la société sur la consultation d’un thérapeute est encore culpabilisant…

Et pourtant ! De plus en plus de littératures, de journaux exposent les thèmes abordés en psychothérapie : le deuil, les renoncements nécessaires pour grandir, les étapes et crises identitaires à traverser, le sentiment de mal être, les difficultés relationnelles, les conflits familiaux, les difficultés à s’engager, la sexualité, les angoisses de séparation, d’abandon, la solitude, la difficulté d’engagement, la finitude ... et de manière générale, tout ce qui fait souffrance est aujourd’hui détaillé dans la presse grand public ! Lire ces écrits n’apaise pas ce qui fait souffrance, car il ne suffit pas de comprendre intellectuellement ou de connaître son histoire. Une psychothérapie engage toutes les dimensions de l’être : affective, corporelle, sociale, intellectuelle et spirituelle.

Qu’est ce qui fait souffrance ? Pourquoi une psychothérapie ?